Opéra prologue au Così fan tutte de Mozart.                                                                                                          

Cosi Fanciulli, N. Bacri. Théâtre Saint Quentin en Yvelines, 2014.                                                                   

Mise en scène Jean-Yves Ruf Direction musicale David Stern Livret Eric Emmanuel Schmitt Scénographie Laure Pichat Lumières Christian Dubet  Costumes Claudia Jenatsch Assistanat à la mise en scène Anaïs de Courson

La scénographie de Cosi Fanciulli s’appuie sur l’idée d’exposer des corps. Les corps qui jouent à devenir grand, à séduire, à se montrer. Les deux tableaux décris dans le livret ont cela de commun, s’exposer au regard et pourtant l’expression de chacun des espaces les oppose :  d’une classe réunissant 80 élèves pour une répétition de chant, l’action se poursuit en bord de mer sur une plage en fin de journée.

Le dispositif scénographique s’attache à mettre en valeur ces deux tableaux l’un se développant dans la verticalité, l’autre dans l’horizontalité.

TABLEAU 1 : une école de musique. Un ensemble de 4 passerelles s’assemble de façon à constituer un gradin sur lequel les 80 enfants pourront s’installer, debout ou assis, face au public, prêt à suivre la leçon de chant donné par Don Alfonso. Cette image très rigoureuse du groupe réunissant les enfants en « chorale » joue du groupe, du nombre, et de la masse compacte qu’ils constituent tous ensemble.

CHANGEMENT DE DECOR : un interlude. Le fond noir est appuyé et fait place à un fond lumineux rendu par l’éclairage d’un cyclo. Dans ce contre jour, les corps des chanteurs et le gradin se détachent en silhouettes. Les solistes et des techniciens procèdent au changement de décor en déplaçant les plateformes du gradin dans l’espace. Les plateformes deviennent des pontons de bord de mer. Cinq échelles, « type échelle de piscine » sont fixées aux pontons pour en permettre l’accès. Cet accessoire fait basculer l’image dans une écriture plus aquatique de l’espace. Le sol, un tapis de danse noir brillant évoque l’eau en jouant de reflets.

TABLEAU 2 : une plage. Le chœur sillonne l’espace … dans une atmosphère douce de fin de journée. Les enfants jouent et l’on se promène en bord de mer. Un groupe fait voler un cerf-volant (accessoire à réaliser, se déplace sur un rail) ,  certains jouent au ballon (ballon en mousse), ballons gonflés à l’hélium, hula hoop … choix graphiques des accessoires, cercles, losanges … Les pontons sont des présentoirs, des catwalk sur lesquels les solistes vont évoluer, s’allonger, s’asseoir, se séduire, jouer …